Cet article repose en grande partie ou entièrement sur une seule source. La discussion pertinente se trouve sur la page de discussion. Veuillez aider à améliorer cet article en introduisant des citations à des sources supplémentaires.
Trouver des sources: « lipoprotéines de densité intermédiaire– – actualités * journaux · livres * érudit * JSTOR (octobre 2015)

Les lipoprotéines de densité intermédiaire (IDL) appartiennent à la famille des particules de lipoprotéines et sont formées à partir de la dégradation des lipoprotéines de très basse densité ainsi que des lipoprotéines de haute densité. L’IDL est l’un des cinq grands groupes de lipoprotéines (chylomicrons, VLDL, IDL, LDL, HDL) qui permettent aux graisses et au cholestérol de se déplacer dans la solution aqueuse de la circulation sanguine. Chaque particule d’IDL native est constituée de protéines qui encerclent divers lipides, ce qui permet, en tant que particule soluble dans l’eau, à ces lipides de se déplacer dans l’environnement aqueux du sang dans le cadre du système de transport des graisses dans le corps. Leur taille est, en général, de 25 à 35 nm de diamètre, et ils contiennent principalement une gamme de triacylglycérols et d’esters de cholestérol. Ils sont éliminés du plasma dans le foie par endocytose médiée par les récepteurs, ou encore dégradés par la lipase hépatique pour former des particules de LDL.

Bien que l’on puisse supposer intuitivement que la « densité intermédiaire » se réfère à une densité entre celle des lipoprotéines de haute densité et de basse densité, elle se réfère en fait à une densité entre celle des lipoprotéines de basse densité et de très basse densité.

En général, l’IDL, quelque peu similaire aux lipoprotéines de basse densité (LDL), transporte une variété de graisses triglycérides et de cholestérol et, comme les LDL, peut également favoriser la croissance de l’athérome.

VLDL est une grande lipoprotéine riche en triglycérides sécrétée par le foie qui transporte les triglycérides vers le tissu adipeux et le muscle. Les triglycérides contenus dans le VLDL sont éliminés dans les capillaires par l’enzyme lipoprotéine lipase, et le VLDL retourne dans la circulation sous forme de particule plus petite avec un nouveau nom, lipoprotéine de densité intermédiaire (IDL). Les particules IDL ont perdu la majeure partie de leurs triglycérides, mais elles conservent des esters de cholestéryle. Certaines des particules d’IDL sont rapidement absorbées par le foie; d’autres restent en circulation, où ils subissent une hydrolyse supplémentaire des triglycérides par la lipase hépatique et sont convertis en LDL. Une caractéristique distinctive de la particule IDL est leur contenu en plusieurs copies du ligand récepteur ApoE en plus d’une seule copie d’ApoB-100. Les multiples copies de l’ApoE permettent à l’IDL de se lier au récepteur LDL avec une affinité très élevée. Lorsque l’IDL est converti en LDL, l’ApoE quitte la particule et seul l’ApoB-100 reste. Par la suite, l’affinité pour le récepteur LDL est très réduite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.