Plusieurs déductions fiscales ont été éliminées dans le cadre de la Loi sur les réductions d’impôts et l’emploi, mais heureusement pour les Américains ayant une dette de prêt étudiant, la déduction des intérêts sur les prêts étudiants n’en faisait pas partie.

Des millions d’Américains ont une dette de prêt étudiant, et la déduction des intérêts sur les prêts étudiants peut aider à alléger une partie du fardeau du remboursement. Dans cet esprit, voici ce que les Américains qui paient des prêts étudiants doivent savoir sur cette précieuse déduction en 2019.

 Groupe d'étudiants en tenue de fin d'études.

Source de l’image: Getty Images.

Combien d’intérêts de prêt étudiant pouvez-vous déduire?

Si vous avez une dette de prêt étudiant admissible, vous pouvez déduire les intérêts que vous avez payés sur le prêt au cours de l’année d’imposition. Ce montant est plafonné à 2 500 interest en intérêts totaux par rendement, et non par personne, chaque année. En d’autres termes, si vous êtes célibataire, vous pouvez déduire jusqu’à 2 500 interest d’intérêts sur les prêts étudiants. Cependant, si vous êtes marié et que vous produisez une déclaration conjointe, vous et votre conjoint ne pouvez déduire qu’un total de 2 500 $, même si les deux conjoints ont une dette de prêt étudiant.

Si vos prêts étudiants sont officiellement appelés  » prêts étudiants », tels que les prêts directs fédéraux ou un prêt étudiant par l’intermédiaire d’un prêteur privé, vous devriez recevoir un Formulaire 1098-E, Déclaration d’intérêts sur les prêts étudiants, qui vous indique combien vous avez payé en intérêts tout au long de l’année. Si vous avez emprunté pour des frais d’études admissibles d’une autre manière (plus à ce sujet plus tard), vous devrez peut-être examiner les relevés pour déterminer vos frais d’intérêt.

Limites de revenu

Comme de nombreux allégements fiscaux, la déduction d’intérêts sur les prêts étudiants est conçue pour offrir un allégement fiscal aux Américains à revenus faibles à modérés. Ainsi, la possibilité de prendre la déduction commence à disparaître au-dessus d’un certain niveau de MAGI (revenu brut ajusté modifié).

Pour l’année d’imposition 2018 the la déclaration que vous produisez en 2019 here voici les limites d’élimination progressive:

Statut de Déclaration de Revenus

La déduction Commence à Disparaître Avec Les MAGES Ci-dessus…

La Déduction Est Complètement Éliminée Avec Les MAGES Ci-Dessus…

Célibataire, chef de famille, veuve qualifiée (er)

$65,000

$80,000

Dépôt conjoint marié

$135,000

$165,000

Source des données : IRS. (Remarque: Si vous déposez votre demande en tant que  » déclaration de mariage séparée « , vous ne pouvez pas du tout utiliser la déduction pour intérêts sur les prêts étudiants.)

Pour l’année d’imposition 2019 the la déclaration que vous produirez en 2020 the les seuils de revenu augmentent:

Statut de Déclaration de Revenus

La déduction Commence à Disparaître Avec Les MAGES Ci-dessus…

La Déduction Est Complètement Éliminée Avec Les MAGES Ci-Dessus…

Célibataire, chef de famille, veuve qualifiée (er)

$70,000

$85,000

Dépôt conjoint marié

$140,000

$170,000

Source des données : IRS.

Voici comment cela fonctionne. Disons que vous avez au moins 2 500 interest d’intérêts de prêt étudiant. Si votre MAGI (pour la plupart des contribuables, MAGI est le même que AGI, ou revenu brut ajusté) est à ou en dessous du seuil inférieur de votre statut de déclaration, vous pouvez déduire la totalité des 2 500 $. Si vos MAGES sont supérieurs au seuil supérieur, vous ne pouvez en déduire aucune. Et si vos MAGES se situent entre les deux seuils, vous avez droit à une déduction partielle.

Qu’est-ce qu’un prêt étudiant admissible?

Pour qu’un prêt soit qualifié de « prêt étudiant » selon la définition de l’IRS, il doit avoir été obtenu dans le seul but de payer des frais d’études admissibles pour vous, votre conjoint ou quelqu’un qui était à votre charge au moment où vous avez contracté le prêt.

De plus, les frais d’études payés avec le prêt doivent avoir été payés ou engagés dans un « délai raisonnable » avant ou après la souscription du prêt. En un mot, cela signifie que quelque chose comme obtenir un prêt personnel et dire que vous l’avez utilisé pour payer les frais de scolarité trois ans plus tard n’est probablement pas « raisonnable. »L’IRS définit cela comme des dépenses liées à une période académique spécifique et lorsque le produit du prêt est décaissé entre 90 jours avant le début de la période académique et 90 jours après sa fin.

Un des principaux points à retenir de cette section est que le prêt n’a pas besoin d’être un « prêt étudiant » officiel pour être admissible. Par exemple, si vous avez obtenu un prêt personnel auprès d’une banque et que vous l’avez utilisé pour des frais d’études admissibles, il peut être considéré comme un prêt étudiant aux fins de la déduction. La même chose peut être dite pour les intérêts sur la dette de carte de crédit si la carte est utilisée uniquement aux fins de payer les frais d’études.

Frais d’études admissibles

L’étudiant pour lequel le prêt a été contracté doit avoir été inscrit au moins à mi-temps dans un programme menant à un diplôme, un certificat ou un autre titre de compétence. Et le prêt ne peut pas provenir de quelqu’un de votre entourage.

Enfin, « frais d’études admissibles » est un terme large qui désigne les frais de scolarité et les frais de scolarité, la chambre et la pension (avec certaines limites), les livres, les fournitures, l’équipement et les autres dépenses nécessaires associées à la participation et à l’achèvement des cours.

Et si vous ne détaillez pas?

Heureusement, la déduction pour intérêts sur les prêts étudiants est offerte à tous les contribuables admissibles, qu’ils choisissent ou non de détailler les déductions. Techniquement, il s’agit d’un « ajustement du revenu », également appelé déduction au-dessus de la ligne.

La déduction d’intérêt pour un prêt étudiant peut être très précieuse. Si vous êtes dans la tranche marginale d’imposition de 22 %, une déduction d’intérêts sur un prêt étudiant de 2 500 translates se traduit par des économies d’impôt de 550 $. Alors, assurez-vous de documenter correctement les intérêts de votre prêt étudiant afin que vous puissiez demander autant de déduction que vous y avez droit.

Quelque chose de grand vient de se passer

Je ne sais pas pour vous, mais je fais toujours attention quand l’un des meilleurs investisseurs en croissance au monde me donne un conseil boursier. Le cofondateur de Motley Fool, David Gardner, et son frère, Tom Gardner, PDG de Motley Fool, viennent de révéler deux nouvelles recommandations boursières. Ensemble, ils ont quadruplé le rendement du marché boursier au cours des 17 dernières années.* Et bien que le timing ne soit pas tout, l’histoire des choix d’actions de Tom et David montre qu’il vaut la peine d’entrer tôt dans leurs idées.

En savoir plus

* Rendement des conseillers en actions en février 24, 2021

    Tendance

  • {{ titre }}

Le Fou hétéroclite a une politique de divulgation.

{{{ description }}}

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.